aec_laureat Médaillée au concours international Lépine – Paris 2017 aec_laureat

DNA du 22 janvier 2007- SA MAISON FAIT UN CARTON

dna

Sandrine KNOBLOCH, à la tête de la société ART ET CARTON, a présenté sa production en quatre pièces, dans la salle de spectacle des Tanzmatten.
« Elle, elle cartonne ! », s’enthousiasme Stéphane LENNE de Média Storming à propos de du travail de Sandrine KNOBLOCH. Il n’y a pas de mauvais jeu de mots car, en effet, la salle de spectacle des Tanzmatten ne se désemplit pas. « On m’a consacré un grand espace : 100m2. Ça fait un grand appartement. » Quatre pièces pour autant d’ambiances différentes.
Par exemple, il y a la chambre. « Regardez ce lit. On peut le plier. Et c’est aussi résistant que des meubles en bois. Sur ce lit, on peut poser une tonne. Le berceau tient jusqu’à 30 kg : ça fait un gros bébé », dit Richard MULLER, l’oncle de Sandrine. « C’est esthétique en plus », remarque cette dame. « Oui, on peut tout imaginer. Vous pouvez le peindre comme vous voulez, le recouvrir de velours… » le secret : « la structure est faite selon la technique des ailes d’avion. L’idée a fait son chemin petit à petit. Depuis l’enfance, je suis intéressée par l’art, le design, l’architecture », raconte la chef d’entreprise de Wolfisheim. « Je suis tombée sur des gens qui ont fait des meubles en carton dans les années 70. Et même des maisons entières en carton ! » le déclic aura lieu à la naissance de sa fille, il n’y a pas loin de 4 ans. Ce qui lui plaît ? « Le côté léger, souple. Ça se travaille plus facilement que su bois. Et ce n’est pas que beau, il y a un côté utile… j’ai créé une centaine de modèles, du cadre photo à la bibliothèque. J’ai autant de possibilités que d’idées. JF T